L’informatique quantique d’ici dix ans ? Voici ce qu’en pense Google.

L’informatique quantique d’ici dix ans ? Voici ce qu’en pense Google.

Les entreprises explorent déjà le potentiel futur des ordinateurs et de l’informatique quantique, et certains secteurs prévoient de grands changements à venir.

Qu’est ce que l’informatique quantique ?

En utilisant des bits quantiques plutôt que des bits, l’ordinateur quantique peut effectuer des calculs de manière différente et plus puissante. Il y a différents chemins pour parvenir à la bonne réponse ainsi qu’aux mauvaises réponses. La superposition quantique permet à l’ordinateur d’examiner tous les chemins en même temps. L’informatique quantique sert à créer une chorégraphie de façon à ce que les chemins vers les mauvaises réponses interfèrent de manière destructive, tandis que ceux vers la bonne réponse interfèrent de manière constructive. Cela permet à l’ordinateur quantique de résoudre certains problèmes plus rapidement.

Google et l’informatique quantique

Malgré ses grandes promesses, l’informatique quantique est encore souvent considérée comme un domaine hautement expérimental. Bien que Google reconnaisse que la science derrière ces ordinateurs a encore un long chemin à parcourir, le dernier examen de ses projets en cours révèle une entreprise qui souhaite transformer l’informatique quantique d’une série de vagues promesses en un outil tangible et pratique. Google a publié « Review of 2021 : Google Quantum Artificial Intelligence » axé sur l’avenir de cette technologie. Bien sûr, la société revient sur les progrès qu’elle a réalisés cette année dans ses efforts pour créer des qubits sans erreur et du matériel plus pratique, mais elle se dirige rapidement vers son rêve des années 2020. 

L’entreprise revient sur les progrès qu’elle a réalisés cette année dans ses efforts pour créer des qubits sans erreur et du matériel plus pratique et se dirige rapidement vers son rêve des années 2020. Selon Google, cet engagement à long terme se concentre sur trois domaines clés :

  • prépare la technologie des processeurs de l’informatique quantique à dépasser les ordinateurs et les superordinateurs classiques ;
  • faire de cette technologie un outil pratique en atténuant le bruit quantique ;
  • prendre part à la réalisation de l’objectif susmentionné en construisant un qubit logique qui maintiendrait son état sans erreurs pendant un temps long.

Objectif 2030

L’entreprise espère terminer toutes ces tâches d’ici 2030. Si elle atteint ses objectifs, Google estime que les ordinateurs quantiques peuvent complètement changer de nombreux domaines de développement technologique. Principalement l’étude des systèmes physiques. 

Le géant a déclaré dans un communiqué que les résultats d’une étude menée en collaboration avec le California Institute of Technology montrent que les ordinateurs quantiques peuvent utiliser “un nombre d’expériences bien inférieur à celui traditionnellement requis” pour déterminer des systèmes physiques.

Google a également testé l’utilité de la technologie en génie chimique avec l’Université de Columbia et a obtenu des résultats similaires.

Un engagement actif

Pour soutenir ces efforts, Google réitère son engagement financier dans le développement de l’informatique quantique, indiquant que la société entend continuer à étendre son installation d’intelligence artificielle quantique à Santa Barbara, tout en distribuant sa plate-forme d’informatique quantique open source Cirq.

D’autres projets en cours de développement incluant la sortie d’un nouveau simulateur quantique et d’autres mises à jour sont à suivre.

Découvrez le profil d’Imad Lahoud, informaticien et spécialiste en cybersécurité ici.

seo