Comment se lancer dans l’entrepreneuriat en ligne ?

Beaucoup de jeunes entrepreneurs sont contraints d’abandonner leur projet. Fauté d’étude de marché, de plan d’action solide, ils sont confrontés à la réalité du marché et abandonnent rapidement. Mais certaines pratiques peuvent éviter d’en arriver là.

#Déterminer sa cible. Arrêtez de vous perdre : non, la cible ce n’est pas « tout le monde ». Il est impossible de viser « tout le monde ». Bien sûr, le sujet que vous abordez peut intéresser tout le monde, mais l’angle avec le quel vous choisirez de l’aborder n’enchantera pas un bon nombre de personnes. Si vous abordez par exemple le sujet du développement personnel, vous devriez pouvoir intéresser une majorité d’individus. Mais la réalité en sera toute autre. Certains pourraient se montrer plus orientés vers la confiance en sois, d’autres vers la gestion du stress, ou encore sur l’amélioration de leur image… bref, il est essentiel de sélectionner son public en amont, et ce, le plus finement possible. La bonne méthode consisterait alors à partir d’un point de vue global : voulez-vous touchez les adolescents, les personnes âgées, les PME, les organisations non gouvernementales… ? Après cette première caractérisation, veillez à affiner leurs caractéristiques : âge, environnement de vie, situation socio-politique, fonctions… L but est de savoir où trouver votre public. Vous ne pouvez pas avoir une cible jeune, citadine, de 18 à 30 ans, et aller faire votre publicité dans une maison de retraite. Ce serait contre-indicatif, ou bien, la concrétisation d’une stratégie bien ficelée, sinon, vous courez à votre propre perte ! Vous devez donc recenser les endroits où se trouve votre public cible.

#Vendre ce que son public veut. Quand on monte son entreprise, on a souvent tendance à vouloir vendre ce que l’on aime ou ce que l’on pense être bon. Mais attention : ce que l’on pense être bon n’est pas forcément ce que recherche notre auditoire. « Fais ce que tu aimes et tu n’auras pas à travailler, et sûrement tu réussiras » : choisissez de développer un domaine que vous maitrisez et que vous appréciez. Ainsi, votre crédibilité se verra grandir, de même que votre audience d’ailleurs.

Pour plus d’informations.

En revanche, du point de vu du produit que vous souhaitez vendre, les choses se compliquent : il faut mettre le client en première ligne ! C’est lui qui déterminera la résistance de votre entreprise su internet, sa rentabilité. C’est lui qui vous apportera du chiffre. Si vous choisissez d’ignorez ce public, vous risquez de le voir s’en aller rapidement, ce dernier ne trouvant pas ce qu’il recherche, même si vous abordez le sujet qui l’intéresse ! Offrez à vos clients ce qu’ils attendent de vous, et non ce que vous pensez qu’ils attendent. Pour cela, songez à mettre en place des stratégies pour demander directement à votre public ce qu’il recherche

#Récolter les adresses des prospects. Vous devez songer à récolter les adresses des potentiels clients qui vous visitent, c’est comme cela que vous pourrez les recontacter par la suite et leur proposer vos produits. Utilisez pour cela des auto-répondeurs de qualité.

#Investir dans son business. Qu’il s’agisse d’un business traditionnel ou en ligne, il y a un effort financier à faire. En effet, avant de se lancer, il faut être conscient qu’il y aura de l’investissement à faire pour la réussite de votre entreprise. Utilisez les meilleurs outils, pas forcément les gratuits, pour le développement de votre business.

#Créer des partenariats. Une des stratégies est d’utiliser l’audience des autres, une audience en adéquation avec votre public cible. C’est pourquoi vous devrez travailler main dans la main avec les autres afin de développer vos business respectifs.

Comment accroitre sa présence sur internet ?

Comment accroître sa présence sur internet ?

En ces temps de pandémie et de confinement successifs, quoi de plus actuel que de parler visibilité sur le net ? À l’heure où beaucoup de marques, sociétés et autres entreprises se mettent au commerce en ligne, apprenez à vous imposer et à vous faire une place au travers de la digitalisation des commerces !

La présence sur les réseaux sociaux.

Pour vous faire connaître du plus grand nombre, impossible de passer outre les réseaux sociaux ! Cependant, inutile de vous lancer tête baissée dans le monde cruel des réseaux sociaux. Il est important de réfléchir à l’image, aux valeurs et au objectifs que vous souhaiter transmettre au plus grand nombre. Il vous d’ailleurs au préalable définir votre cible. Privilégiez les réseaux de type « professionnels », cela viendra parfaire votre image et vous donner d’avantage de crédibilité. Vos futurs clients sont probablement sur LinkedIn et Viadéo par exemple ! Instagram peut s’avérer être une excellente vitrine, qui n’a pas Instagram aujourd’hui ? Une fois ses réseaux créer, il est indispensable d’entretenir ces pages et d’y poster régulièrement du contenu intéressant et varié. Optez pour des contenus et des posts assez ciblé et à votre image, vous permettant ainsi de séduire le public que vous ciblez.

Pour booster votre visibilité, la création d’un blog professionnel peut aussi être une bonne option. Là encore, la régularité devra être votre maître mot. Pensez à 1 article par semaine par exemple. Cette régularité vous permettra d’acquérir des habitués, comme une sorte de « fanbase », qui attendra vos posts avec impatience ! Une fois cette « communauté » créée, entretenez le lien. Un commentaire ? Likez le ! On vous mentionne ? Repostez ! On vous follow ? Follow back ! Vous l’aurez compris, il s’agit ici de créer du lien, de se montrer proche et disponible auprès des internautes. Répondez aux messages qui vous sont envoyés, faites des questions/réponses… Bref, interagissez !

La newsletter !

Une fois par semaine, allez-y de votre créativité donnez de vos nouvelles à travers une newsletter. Attention en revanche de ne pas surcharger cette dernière de démarchage commercial, au risque d’y perdre des plûmes et des abonné(e)s ! Informez par exemple les destinataires de cette newsletter des dernières évolutions de votre entreprise, des nouveautés, de votre actualité en somme. La newsletter est aussi un bon moyen pour faire connaître ses réseaux sociaux. Glissez à la fin de celle-ci tous vos réseaux, ça fait son petit effet et vous apporte, à tous les coups, quelques followers en plus.

La gratuité pour attirer…

Qui ne serait pas séduit par une offre gratuite ? Quelque soit celle que vous pouvez/souhaitez proposer, faites-le savoir ! Dans votre newsletter par exemple, et aussi sur vos réseaux sociaux. Le but de la démarche est alors de capter l’attention des internautes, de les retenir et d’effectuer un premier contact avec eux. Plus facile dès lors de maintenir le lien. Cela suscitera aussi la curiosité des internautes qui ne vous connaissent pas encore. Pensez par exemple aux webinaires, ils sont gratuits et ont fait leur preuve ! C’est ainsi que vous allez élargir votre audience, pouvoir démontrer votre expertise et évidemment avoir la possibilité de communiquer avec quelques dizaines de personnes à la fois.

Agir dans la « vraie vie » pour se développer sur le net.

Quand on pense popularité sur internet, on pense blog, réseaux sociaux… Mais cet effort se travail aussi IRL (in real life) ! À chaque fois que vous aurez l’occasion d’échanger sur votre entreprise, glissez dans la conversation vos sites et réseaux sociaux à promouvoir. Les réseaux sociaux s’imposent alors comme un moyen de garder le contact. Des petits flyers ou une petite carte à donner peuvent être une bonne idée.

Se faire recommander.

Quoi de mieux que le bouche à oreille pour faire connaître son business ? Attendre que l’on vous recommande peut être une option, surtout si vos services procurent satisfaction auprès de vos clients. Il ne vous faudra pas attendre bien longtemps dans ce cas pour vous faire connaître. Mais demander à être recommandé n’est pas une mauvaise idée non plus. Sur le terrain des réseaux sociaux, vous pouvez par exemple demander à vos adeptes de vous taguer/mentionner dans un poste ou une story. Quoi de plus idéal pour votre business que d’être conseillé et recommandé par des clients satisfaits ?

Savoir comment bien choisir un commissaire-priseur